antoine1-61.jpg
antoine.jpg

Pourquoi l'épicerie Antoine?

On vous raconte...

Tout à commencer une soirée d’automne 2019.
 

Nous étions confortablement installés sur notre canapé devant une émission d’Hugo Clément sur les déchets plastiques en Indonésie.

Et là, nous découvrons que nos déchets français font partie des plastiques déversés directement dans la nature et la mer d’Indonésie après avoir parcouru des milliers de km en cargo (en toute légalité…) !

Nos déchets français, que nous trions consciencieusement en bons citoyens depuis 20 ans dans notre poubelle jaune !

Quelle colère et quelle déception !

Nous prenons immédiatement la décision de ne plus rien mettre dans nos poubelles, douce utopie… mais il faut viser les étoiles pour atteindre la lune, n’est-ce pas.

Nous faisions déjà notre compost, nos yaourts mais il fallait aller plus loin.

Cela nous oblige à repenser et réinventer radicalement notre manière de consommer mais nous sommes déterminés.

Dès le lendemain, nous refusons tout emballage et allons chez nos commerçants avec nos contenants : sacs, tupperware.

Nous découvrons la cosmétique solide et nous abandonnons tout ce qui est jetable au profit du lavable.

Nous nous mettons en quête d’un magasin vrac et nous trouvons l’épicerie « Graine de Lin » à Vienne tenue par notre ami Raphaël.

L’efficacité de ces mesures est immédiate et nous vidons notre poubelle de 30l toutes les 4 à 6 semaines pour notre famille de 5 (nous avons sorti nos poubelles jaune et verte une seule fois en 2021).

En janvier 2020, on se dit c’est super mais ça ne suffit pas si cette action reste à notre petite échelle, et puis il faut aller à Vienne, se garer…

A Loire, il n’y a plus d’épicerie depuis de nombreuses années.

Cela devient une évidence de se lancer dans le projet d’ouvrir une épicerie de village avec des produits de qualité, de proximité désemballée !

 

C’est parti !

 

On attaque la montagne :

Le local et les travaux.

L’administratif !

Le financement.

La communication.

Antoine s’inscrit à des formations (on ne s’invente pas épicier !)

On se rend à Paris et à Lyon pour faire des salons afin de trouver des fournisseurs.

On se rend compte alors que notre pari zéro plastique va être très compliqué. En effet, le vrac a le vent en poupe mais les fournisseurs ne jouent pas toujours le jeu. Beaucoup de produits arrivent dans des sachets plastiques et surtout les bidons des produits d’entretien ne sont souvent pas récupérés et finissent en déchet pour l’épicier !

Hors de question pour nous !

C’est alors un énorme travail de sélection de fournisseurs. Certains changent même leur mode de fonctionnement quand nous leur expliquons nos exigences.

Et c’est un pari réussi !

La grande majorité de nos produits sont livrés dans des sachets Craft.

Le peu de sacs plastiques est recyclé en sac poubelle.

Tous nos liquides en vrac : alcool, huile d’olives, savon et produits d’entretien sont livrés dans des bidons récupérés et réutilisés par nos fournisseurs.

Idem pour de nombreux gâteaux et biscuits apéro qui arrivent dans des bacs consignés.

Les yaourts, le lait, le miel , les bières sont dans des contenants consignés.

 

Il reste à fabriquer les meubles avec l’aide notre ami Bertrand, les poncer et les vernir.

Acheter nos bacs, silos et bocaux.

Remplir et faire les étiquettes

 

19 mai 2021, c’est l’ouverture ! C’est un gros succès, l’épicerie plait, elle interpelle, questionne.

 

Pourquoi une épicerie comme celle-ci à Loire ?

Parce que c’est notre village, tout simplement !

 

La fréquentation est encore aléatoire en fonction des périodes. On sent que les gens sont touchés par notre discours mais que les habitudes sont difficiles à changer. Nos vies sont déjà bien remplies et nos automatismes nous rassurent, mais nous endorment aussi.  Et puis, « C’est plus cher, moins pratique … ».

Oui nous misons sur la qualité et la proximité plus que sur le prix mais le rapport qualité prix est optimisé par l’absence d’intermédiaire.

Tout est une question de priorité.

Aujourd’hui tout le monde a conscience que l’écologie est un enjeu majeur pour l’avenir. On accuse souvent les autres ou le système… mais la solution est à l’intérieur de chacun d’entre nous et  l’action est libératrice !

Chacun fait ce qu’il peut, à sa manière et à son rythme dans le respect des ses limites. L’épicerie est là pour aider à cette transition pour ceux qui sont prêts.

 

En octobre 2021, un documentaire de zone interdite montrait encore que certaines sociétés d’éboueurs ramassaient indifféremment poubelle verte et jaune dans le même camion !

Beaucoup de chemin reste à parcourir et nous continuons à avancer parce que ce projet à du sens pour nous et que « agir rend heureux ».

Nous venons de lancer la création de notre association « DesEmballés » qui a pour but de créer une charte de fournisseurs pour « tendre » vers le zero plastique, aider les associations à faire de manifestations zero déchet, proposer des formations dans les écoles.

Alors si ça vous parle, venez nous rejoindre !

« Le meilleur déchet c’est celui que l’on ne crée pas ! »